Matériel Céleste ; là où tout a commencé…

 

Bonjour, chère communauté !

Pour beaucoup d’entre vous, « Matériel Céleste » n’est pas un nom inconnu, loin de là ; et pour beaucoup d’entre nous, c’est même ici que tout a commencé.

Je vous évoquerai sans doute des souvenirs nostalgiques si je vous demande de vous remémorer la manière dont vous avez découvert les BJD. Errance au hasard du net, lien en lien avec la passion de l’Asie, par le biais des conventions, des ami.e.s… Comme on le dit si bien, tous les chemins mènent à Rome ; avant l’essor des réseaux sociaux, et peu importe comment nous découvrions les BJD, Matériel Céleste était notre point de ralliement, notre forum de référence, le sanctuaire de notre hobby. Rencontres, achats et ventes, évènements, premiers créateurs ; tant et tant de souvenirs !

Et si vous, qui me lisez, n’avez pas ou peu connu ce forum, pas de panique ; il est toujours là, bien vivant et toujours aussi solide, toujours prêt à vous servir de documentation précieuse et de marché sûr autour des BJD.

Alors aujourd’hui, chez Dolls Review, nous sommes allées à la rencontre de celle qui est à l’origine de cette communauté française de la poupée contemporaine ; celle qui a permis son formidable essor et qui a travaillé d’arrache-pied sur ce forum durant toutes ces années ; Anne-Laure.

 

« Bonjour, et un grand merci à Dolls Review pour cette interview ; je suis très honorée car ce blog met en avant les créateurs et c’est exactement la ligne que j’ai souhaité appliquer à Matériel Céleste, un forum  que j’ai créé il y a plus de quinze ans. On est donc parfaitement sur la même longueur d’ondes ! »

1°) La première question s’impose d’elle-même ; comment est né Matériel Céleste ?

J’ai commencé à m’intéresser aux BJD en 2004, je les ai découvertes via le pixel art/les dollz, j’avais remarqué que plusieurs pixelartistes américaines avaient des parties de leurs sites qui concernaient les « vraies » poupées, et c’est grâce à leurs photos que j’ai accroché.
Je me suis inscrite sur Den of Angels (NDLR : forum BJD international anglophone) et j’ai noté qu’il y avait quelques rares françaises comme moi qui avaient la même obsession, avec les mêmes problématiques : comment se procurer ces poupées, qui semblaient d’autant plus inaccessibles pour nous européens, puisqu’elles venaient d’Asie ? Je me suis alors dit « Tiens, si on faisait un endroit où l’on peut discuter de ça en français ? »
J’ai créé le forum avec DoA comme modèle, mais en bien plus modeste vu qu’on était très peu nombreuses. Au début, je suis allée chercher les quelques françaises que je connaissais en leur écrivant via leur site ou via DoA, et on a été le premier « noyau » de la communauté BJD francophone à se retrouver sur un forum PHPBB classique (il y avait des groupes Yahoo, avant).

Lorsque j’ai créé le forum, je n’avais pas de BJD ni d’autres poupées. J’ai commencé à m’intéresser à toutes les poupées (modernes) de collection en même temps, et j’ai acheté ma première BJD en 2005. Ainsi que ma première Pullip, ma première Tonner, ma première Momoko, etc… Et c’est pour cela que j’ai voulu que le forum accueille les collectionneurs polyvalents comme moi, qu’il permette d’échanger autour de tous ces types de poupées, même s’il restait spécialisé dans les BJD.

2) Avec le recul, qu’est-ce qui a été le plus difficile dans la gestion de cette grande communauté de passionné.e.s ?

Il y a eu des conflits et des périodes de doute, où l’équipe a eu fort à faire ; des disputes à cause de plagiat, qui sont inévitables dans tout domaine artistique, des transactions qui se passent mal, des membres qui ne respectent pas le minimum de règles… Nous sommes souvent sollicitées pour jouer les arbitres, et on se demande si nous sommes vraiment les bonnes personnes pour ça. La beauté du hobby est ternie quand on se retrouve englué dans les malentendus ou les histoires de jalousie des uns et des autres.
Le plus difficile dans tous les cas, c’est de lâcher prise. J’ai consacré plus de dix ans de ma vie à ce forum, et lors de certaines périodes il a été compliqué d’accepter que je ne pouvais pas jouer tous les rôles. À la fois faire la police, surveiller les transactions, donner des conseils, communiquer sur les événements et nouveautés, tout cela en profitant aussi de ma propre collection… J’ai mis beaucoup de temps à déléguer et à réaliser que je ne pouvais pas être présente partout !

3) Selon toi, qu’est-ce qui, aujourd’hui dans le paysage français de la BJD, n’existerait pas sans Matériel Céleste ?

J’ose espérer que le forum a servi de tremplin à certains créateurs et créatrices pour se lancer, afin de se constituer une petite base solide de fans avant le règne des réseaux sociaux ; et pour expérimenter puis proposer des créations, en ayant moins de pression qu’avec la gestion d’une entreprise. On a désormais des « marques » françaises, une « french touch », réputée dans le monde entier et j’ai la fierté de croire que Matériel Céleste a joué un petit rôle là dedans, au moins pour certain.e.s artistes.
La protection des créateurs vaut le coup d’appliquer des règles strictes. Et, en étant farouchement anti-recast, MC a aussi contribué à diffuser l’information pour lutter contre la contrefaçon.

4) Comment vis-tu désormais ta passion, le forum a-t-il changé ton regard et ta manière de collectionner, ou estimes-tu être dans la même énergie, la même dynamique qu’au début mais simplement avec plus d’expérience ?

Le forum a dès le début fait partie intégrante du hobby pour moi ; je m’en suis occupé en même temps que le démarrage de ma collection, et j’ai créé cet espace dans le but de partager cette passion. Comme je l’ai mentionné plus haut, j’ai commencé à collectionner les BJD au même moment que d’autres types de poupées ; je voulais suivre toutes les compagnies, tous les créateurs, avoir une collection très diversifiée… Ce qui n’est en fin de compte pas du tout pratique (ni faisable financièrement) !
Mes goûts se sont affinés et précisés avec le temps, je sais désormais mieux faire du tri dans mes envies qu’avant, heureusement. Et puis, il y a eu l’inévitable évolution du marché ; certaines compagnies ont disparu, certaines catégories de poupées ne sont plus accessibles ou bien sont passées de mode…

Le rôle du forum dans ce hobby se fait beaucoup plus sentir dans le côté relationnel, que dans les choix de ce que j’ai souhaité collectionner. Il m’a permis de nouer des amitiés, de rencontrer des créateurs et d’être influencée sur d’autres aspects du hobby (créer des histoires en images avec les poupées comme personnages, par exemple).

5) Qu’aurais-tu envie de dire à celleux qui n’ont jamais mis les pieds sur ce forum car iels préfèrent les réseaux sociaux ? Qu’est-ce que Matériel Céleste est le seul à pouvoir leur apporter ?

Il y a plusieurs avantages aux forums de ce type : ce sont en quelque sorte des havres de paix, où il n’y a pas l’obligation de poster constamment et d’être toujours dans la performance, la nouveauté. La dynamique des réseaux sociaux a un côté épuisant et compétitif, où il faut se renouveler en permanence pour être vu. Sur MC, on vient plutôt discuter avec des ami.e.s sans aucune pression, ou bien râler sur le retard de son colis, ou encore poser une question sur la confection d’un outfit, d’une wig… Tout en sachant qu’il y aura une compréhension immédiate de la part des autres membres.
Il y a également la centralisation des connaissances, nos précieuses bases de données ; c’est un espace où un.e débutant.e peut venir à la pêche aux infos autant qu’un.e collectionneur.se confirmé.e, car il y a d’autres membres qui viendront les aider quel que soit leur niveau.
Un autre avantage, et pas des moindres, est d’avoir un espace marché modéré (NDLR : surveillé et protégé par l’équipe de modération du forum), qui permet de faire des transactions sans risque, avec des personnes qui ont une bonne réputation.

6) Au vu de l’ère numérique actuelle et des nouvelles mœurs des passionné.e.s, comment vois-tu l’avenir de Matériel Céleste ?

Je le vois comme ce qu’il est déjà : un relais stable et fiable, qui permet de communiquer entre collectionneur.euse.s et créateur.rice.s de diverses communautés. S’il est de moins en moins utilisé, il pourra toujours servir de lieu où de vieilles connaissances viennent prendre des nouvelles les unes des autres, et ce n’est pas si mal. ^^

7) Y a-t-il encore une chose que tu aimerais voir se réaliser sur ce forum ?

J’ai souvent souhaité un renouvellement de sa gestion, qu’une équipe de « jeunes » prenne la relève et continue de le faire fonctionner de manière plus actuelle. Plus aujourd’hui, car je vois bien que les habitudes de la nouvelle génération ne sont plus les mêmes et ça n’aurait pas de sens. Ce n’est pas grave. Que le hobby se développe ici ou ailleurs, MC reste un sanctuaire, rempli à ras bord de bons souvenirs.

8) Note de fin ; d’où vient le (joli) nom de Matériel Céleste ?

En premier lieu, je voulais absolument un nom français (c’est vrai qu’il est plus facile de trouver des titres percutants et des associations de mots en anglais, mais il y en a déjà beaucoup et j’aurais trouvé cela dommage). Ensuite, c’est à cause du rapprochement entre deux mots contradictoires qui résument plutôt bien notre hobby chacun à leur manière. Il ne s’agit que des morceaux de résine, de plastique (et donc de matériel), mais nous les entourons d’une quantité de choses impalpables qui relèvent de l’esprit ; l’imagination, la création, la distraction, l’identification, la communication… Quelque chose d’immatériel, de plus beau, que l’on peut résumer par céleste.

***

Merci beaucoup Anne-Laure de nous avoir accordé cette interview ! Tu auras rappelé quantité de souvenirs aux ancien.ne.s membres du forum, et montré aux passionné.e.s plus récent.e.s que Matériel Céleste, la référence de la poupée française, leur ouvrira toujours ses portes sans condition. Considéré comme beaucoup comme une sorte de deuxième maison et de sanctuaire abritant notre belle passion, nous ne pouvons que souhaiter à MC de continuer sa longue vie.

Fun fact ; c’est directement grâce à Anne-Laure que j’ai pu appréhender ce hobby et y poser un pied pour de bon. Je me souviendrais toujours de cette première rencontre, où j’ai pu manipuler des BJD taille SD pour la première fois. Merci pour ton travail et ton soutien sans faille à la communauté française durant toutes ces années.

Et vous, chers lecteur.ice.s ? Que signifie Matériel Céleste pour vous, plein de souvenirs ou bien un horizon qu’il vous reste encore à découvrir ?

Dolls Review

Galerie photos de Matériel Céleste

Comments

  1. Riikadoll
    22 octobre 2021 / 8 h 55 min

    J’ai commencé sur Matériel Céleste !! Les photos à poster, les conseils, la découverte d’autres modèles que les pullips !! Je me souviens encore des commandes groupées pour payer les frais de ports ensemble 😜.

    • Charlotte
      22 octobre 2021 / 15 h 39 min

      En effet, MC a été un grand tremplin pour bon nombre d’entre nous vers le coeur du hobby ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *