Poshidolls, des maquillages alliant douceur et naturel

Poshidolls, des maquillages alliant douceur et naturel

Hello tout le monde !

Aujourd’hui, Dolls Review vous plonge dans l’univers tendre de Poshidolls. De son véritable nom Céleste, elle est originaire de l’Île de la Réunion mais habite en France depuis son plus jeune âge. Outre les poupées, elle est passionnée par le dessin et tout ce qui touche à l’art de manière général comme la photographie ou encore la musique.

Céleste s’affirme dans notre communauté grâce à son travail de full custo sur Pullip. Vous pouvez reconnaitre sa patte artistique due à la douceur et au naturel de ses créations. C’est pourquoi, en attendant la ré-ouverture de ses commissions make-up en février, nous vous proposons une interview pour découvrir ou mieux appréhender Poshidolls ainsi que son travail !

 

Depuis quand es-tu plongée dans l’univers des dolls ?
Poshidolls : Depuis longtemps ! J’ai toujours aimé les poupées et le fait d’entretenir une collection… J’ai vraiment découvert l’univers des « Dolls » en 2012, après être tombée sur un blog Pullip avec mes soeurs. J’ai trouvé ça génial et je m’y suis vite intéressée !

Quelques semaines plus tard on à eu la chance de pouvoir les contempler de plus près à la Japan Expo de Paris, et j’ai été fascinée de voir à quel point ce milieu était ouvert et solidaire, l’ambiance de la communauté m’a beaucoup attirée ! Et c’est en 2013 que j’ai à mon tour eu ma première Pullip.

Présente nous ta collection de poupées : ont-elles été maquillées par tes soins ?
Poshidolls : Alors, ma collection est un énorme bazar ! Je suis moi-même un peu déboussolée…

J’ai environ une dizaine de poupées, taeyang dal isul & pullip confondus, mais seulement trois d’entre elles sont montées.

J’ai deux modèles stocks : une Kiyomi et une Classical White Rabbit que j’ai énormément de mal à m’approprier. Je suis vite lassée des maquillages « d’usine » même si j’adore les regarder chez les autres !

Le reste sont soit d’anciens modèles stocks, soit des make it own encore en boîte, toutes éparpillés au fond d’un tiroir. J’espère pouvoir m’occuper d’elles très bientôt !

D’ailleurs quand as-tu commencé à réaliser des maquillages sur Pullip ? Quelles sont tes inspirations ?
Poshidolls : J’ai commencé le maquillage en 2014, c’est une copine qui en faisait déjà qui m’a poussée à essayer. Mon premier make-up était sur ma Dal. C’était brouillon évidemment, mais ça m’a tout de suite plu !

Mon style a beaucoup évolué depuis, j’arrive à m’adapter un peu plus qu’avant aux demandes de tout le monde. Pour mes commissions j’essaye d’écouter au mieux les idées du/de la propriétaire, et je m’inspire toujours d’un maquillage beauté sur un modèle humain.

Pour les miennes je marche au coup de cœur d’un personnage, et j’essaye de le rendre le plus réaliste possible avec un maquillage très naturel et en insistant bien sur les détails du visage qui rendent unique.

Pour Ji Eun-Tak, c’est ce que j’ai tenté de faire, je ne voulais pas d’un maquillage trop compliqué avec beaucoup de détails inutiles. Pour moi, c’est beaucoup plus de travail qu’un make-up coloré puisqu’il faut trouver le juste milieu entre le naturel et le « terne », ce qui est vraiment difficile quand le modèle n’a pas de « traits » particulier qu’on peux retransmettre dans le make-up. C’est sans doute pour ça que je m’y tente très rarement, trop de boulot ha !

 

Récemment tu as créé des pullip jumelles en full-set : quelles ont été les différentes étapes de la conception ? D’autres full-sets à venir ?

Poshidolls : Pour Gal & Adonie j’ai énormément réfléchi avant de me lancer, j’ai fait beaucoup de croquis du maquillage et des vêtements, sans savoir si c’était réalisable, ou si j’allais trouver des accessoires similaires sur le marché, je voulais absolument leur garder ce côté « boudoir » !

J’ai rapidement trouvé une idée pour le face-up de Gal, j’ai juste eu à refaire la même chose dans une différente palette de couleur pour Adonie. Pour les vêtements, j’ai la chance de connaître une créatrice très talentueuse qui a su réaliser à la perfection ce que j’avais en tête pour les jumelles (merci Private Doll !).

Finalement, avec beaucoup d’aide, j’ai réussi à reproduire mon idée de base et je suis vraiment contente du résultat et des avis positifs qu’elles ont générés. J’espère pouvoir refaire d’autres full-set par la suite oui, on verra bien si ça se fait !

Pullipienne polyvalente, tu t’épanouis dans d’autres domaines que le maquillage, quelles sont tes autres créations ?
Poshidolls : Avant de me consacrer au make-up je faisais des commissions coutures pendant un certain temps. Ce n’était pas grand chose mais je pense que ça m’a beaucoup aidé par la suite ! À part ça je me suis déjà essayée au diorama taille Pullip, mais rien de très sérieux.

Complètement en dehors des dolls, je dessine beaucoup et j’espère pouvoir un jour allier cette passion avec celle que j’ai pour les poupées !

Enfin, peux-tu nous citer une personne de la communauté dont tu admires le travail.
Poshidolls : C’est difficile de n’en citer qu’une ! Mais si je devais choisir je dirais Sheryl Designs. Elle a un style vraiment unique, avec lequel elle a su s’imposer dans la communauté. Tout ses travaux sont fait avec délicatesse, avec le souci du détail, je trouve ça vraiment incroyable et j’espère pouvoir me forger un univers aussi unique que le sien dans le futur !

❀❀❀

Merci Céleste d’avoir accepté de répondre à nos questions.

Nous espérons que cette interview vous a plu, ci-dessous vous pourrez retrouver une galerie photos présentant d’autres travaux de Poshidolls. A très bientôt pour un prochain article !

Dolls Review.

Galerie photos de Poshidolls

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *