Le recast : informations et sensibilisation

Le recast : informations et sensibilisation

Bonjour à tous !

Dolls Review vous livre aujourd’hui un article dédié au recast, avec ses tenants et ses aboutissants. Il n’a pas pour vocation de prendre parti pour les anti ou les pro recast, simplement le but de donner à chacun les informations nécessaires à l’exercice de son libre-arbitre.

Après la lecture de cet article, vous aurez toutes les cartes en main !

ATTENTION : Cependant, cet article n’est pas exhaustif : bien que les propos de cette review aient nécessité de longues heures de recherche, la loi est susceptible d’évoluer à chaque instant.

Voir l’article Confessions d’une repentie du recast

Sommaire

Nous rappelons en premier lieu que le 2ème dimanche de novembre est une journée dédiée à la lutte contre la contrefaçon des poupées de collections, notamment les BJD, et est bien souvent mise à profit avec le hashtag #ProBJDArtists qui rassemble de nombreuses photos prônant les poupées legits.

Alors, tout d’abord…

Le recast, c’est quoi ?

Par définition, ni plus ni moins que de la copie, de la contrefaçon. Quelqu’un qui s’approprie le droit de paternité d’un produit, mais surtout les droits moraux liés à celui-ci.

Le terme « recast » est un mot courant anglophone pour signifier « refonte », autrement dit, parler de contrefaçon.

C’est parti pour un petit cours de Droit !

Dans la famille des Droits d’Auteur, je demande les Droits Moraux…

C’est tout simplement le lien le plus étroit qui existe entre un artiste et son œuvre. Les Droits Moraux couvrent le droit de paternité, le droit de divulgation, le droit à l’intégrité de l’oeuvre, le droit au respect de l’oeuvre, le droit de retrait et de se repentir. (En savoir plus)

En d’autres termes, rien ne peut se mettre entre une oeuvre et son créateur.

Attention : les Droits Moraux s’appliquent uniquement au créateur de l’œuvre et pas à son propriétaire. Le propriétaire de l’oeuvre n’est pas nécessairement son créateur.
On note la différence : un créateur peut avoir vendu son oeuvre, ses Droits Moraux ne sont pas pour autant remis en question.

Et le Droit Patrimonial dans tout ça ?

Le Droit Patrimonial permet à l’auteur d’exploiter et commercialiser la reproduction de son œuvre. Contrairement aux Droits Moraux, le Droit Patrimonial possède une durée de vie (jusqu’à 70 ans après la disparition de l’artiste). Cependant, il n’en est pas moins bien encadré par la loi : chaque reproduction de son œuvre, même partielle, doit être autorisée par son auteur.

Dans le cas de figure du recast, le Droit Patrimonial est bafoué : la reproduction et la commercialisation de la reproduction de l’œuvre sont menés sans le consentement de l’artiste.

Que dit la Loi, en France ?

En France, la contrefaçon est une atteinte à la propriété intellectuelle. Elle est donc punie par la loi.
Depuis la loi du 3 juin 2016, vous encourrez jusqu’à :

  • 7 ans de prison
  • 750.000 euros d’amende

Ainsi que la destruction de l’objet.

La loi puni chaque personne qui alimente le trafic : qu’il s’agisse de celui qui a reproduit l’œuvre, ou celui qui l’achète. Dans ce dernier cas de figure, l’acheteur n’a pas besoin d’avoir conscience de posséder une contrefaçon pour être puni.
Autrement dit, si vous achetez une pièce sans vous assurer de son authenticité, qu’il s’agit d’une contrefaçon et que vous l’ignoriez, vous êtes tout autant passible d’amende.

Cependant ! L’artiste ne peut prétendre à l’invocation de ses Droits dans le cas d’une copie à usage strictement personnel, à partir du moment où la personne concernée est en capacité de le prouver.

Comment éviter d’acheter une recast ?

Le moyen le plus simple et le plus sûr : acheter une doll neuve auprès de sa Compagnie directement. Vous posséderez une facture, ainsi qu’une doll venant avec son packaging original et son certificat authentique.

Bien évidemment, si c’était aussi simple le problème du recast ne se poserait pas. Mais le hobby fait aussi travailler le marché secondaire, autrement dit, vous pourrez être amené(e) à acheter une poupée en seconde voire troisième main. Pour cela, assurez vous de prendre connaissance auprès du vendeur de tout l’historique de la doll : quels ont été l’ensemble de ses propriétaires et combien il y en a eu, le vendeur (s’il l’a acheté neuve) a t-il une facture à présenter, la doll a t-elle été achetée chez la compagnie ou chez un revendeur, possède t-elle un certificat ou une boite ?

Il ne faut pas s’arrêter au fait de savoir que la poupée en vente possède un certificat. En effet, les certificats d’authenticités sont de plus en plus reproduits, eux-aussi, notamment par le biais des annonces de ventes sur lesquelles apparaissent très distinctement les certificats originaux.

Enfin, une vente en seconde main doit se faire sur une relation de confiance, et au feeling. Si quelque chose échappe à l’acheteur, il est conseillé de ne pas poursuivre la transaction.

J’ai une doll et je soupçonne qu’elle ne soit pas originale. Comment savoir ? Que dois-je faire si c’est le cas ?

Vous avez une doll dont la provenance est un peu hasardeuse, sans certificat ou facture de la compagnie ou de l’Artiste Indépendant ? De couleur suspicieuse, de qualité peut-être même fragile ?

Nous l’expliquerons un peu plus bas mais les recasts possèdent, pour les plupart, des différences notables lorsqu’on les compare à des legits.

Comme un exemple concret vaut mieux qu’un long discours, nous avons décidé de vous présenter comme étude de cas une Alberta recastée. La blogueuse concernée vous en parle plus spécifiquement ici : amaranthscastaways.blogspot.fr.

 

Photo © amaranthscastaways.blogspot.fr

 

Sur cette photo, vous constaterez qu’en premier lieu, la copie possède deux trous au lieu d’un à chaque creux. De plus, certains contrefacteurs hotgluent leurs reproductions afin qu’elles disposent de la même posabilité que les originales, comme l’indique Amaranth Ine sur son blog :

« The tiny holes in the legit body give it more support and tension, allowing for better posing. Hot glue sueding helps the recast pose better. »

« Les petits trous dans le corps legit lui donnent plus de soutien et de tension, permettant une meilleure pose. Le hotgluing permet une meilleure pose de la doll recast. » (n.b : une imitation toujours plus poussée de la pièce originale)

Voilà un exemple concret qui permet de savoir si l’on a une recast entre les mains. Si vous constatez ce genre d’irrégularités, l’authenticité de votre doll n’est pas assurée.
Bien que ce soit la meilleure des façons pour distinguer une copie, ça ne sera pas toujours faisable. D’ailleurs, ça le devient de moins en moins, les contrefacteurs s’exerçant à reproduire de plus en plus fidèlement.

De même, le test des aimants sur les poupées de Fairyland est devenu une légende urbaine, quand bien même elle était valable il y a encore quelques années.

Un makeup stock n’est plus une source fiable qui permette de savoir si l’ont possède une doll legit ou pas. Les contrefacteurs sont de plus en plus nombreux à savoir reproduire les makeups des compagnies.

***

Tout ça, c’était la partie théorique et invisible de l’iceberg. Place maintenant au concret !

Quels sont les risques en achetant une doll recastée ?

Tout d’abord, il y a un risque sanitaire : la résine utilisée dans la reproduction de certaines dolls peut être de très mauvaise qualité, laissant émaner des particules parfois allergènes voir dans les pires cas, cancérigènes. Lorsque c’est le cas, c’est qu’il s’agit de résine à base d’uréthane. Le contrefacteur n’étant soumis à aucune loi de protection de santé publique, il est donc en capacité d’utiliser n’importe quel type de résine, qu’elle soit de qualité ou non.

Ensuite, il existe un risque de recevoir une poupée de mauvaise qualité. En effet, même si ce n’est pas systématique, certains se sont déjà vu recevoir une poupée avec une teinte tout à fait passée, des finitions laissant à désirer comme des irrégularités dans la résine ou des lignes de moulage visibles. Parfois les différences sont mineures, une teinte à peine plus claire ou plus halée, une taille différente de quelques millimètres. Il n’est pas toujours évident de dissocier le recast du legit.

Une autre conséquence souvent ignorée, c’est le marché secondaire bouché. En effet, les collectionneurs prenant conscience de la constante augmentation de copies en circulation, les achats en toute confiance se font de moins en moins, diminuant alors dangereusement les ventes au fil du temps, les acheteurs préférants passer par les compagnies ou les revendeurs officiels.

Une conséquence pas toujours visible à l’instant T, c’est la fermeture des compagnies et des petits indépendants qui finissent par se reconvertir (voir notre interview sur Lillycat, pour l’exemple).
Bien que certains Friendly Recast soient conciliants envers les indépendants, beaucoup trouvent injustifiés les tarifs exercés par les grandes compagnies. Pourtant ils le sont, et pour une raison simple : la rémunération du personnel composant les équipes qui permettent de produire à grande échelle dans le but d’assurer des délais d’attente réduits. Tout ça en plus du processus de création (décrit plus bas dans l’article) qui les concerne tout autant qu’un artiste indépendant.

Pourquoi c’est « cher », une BJD ?

C’est vrai après tout, on peut parler de recast sur un article complet, mais le précurseur ayant donné vie à ce « concept » est bien l’aspect financier. Dans ce paragraphe, on ne parlera pas d’une Pullip ou d’un Taeyang, mais bien de BJD puisque le travail colossal nécessaire afin de créer une doll de A à Z justifie son prix.

La création d’une BJD passe par :

  • Sa conceptualisation (réalisation de croquis, étude des traits de la future doll…)
  • La sculpture du prototype (pour les artistes indépendants pas aussi bien équipés qu’une compagnie, ça peut prendre des mois, voir années dans certains cas.)
  • Le perçage des pièces (afin d’y faire passer les élastiques.)
  • Les ajustements
  • L’application des couches de protection
  • Le ponçage
  • Le moulage
  • Le tirage
  • L’assemblage

Il faut aussi noter que certaines étapes sont faites et refaites plusieurs fois (le ponçage notamment qui survient après l’application des couches de protection ou du tirage, ainsi que le moulage). Le moule n’est pas non plus éternel : il convient donc d’en refaire quand il arrive à la fin de sa vie, au risque sinon de faire de mauvais tirages.

De plus, dans certains cas et surtout chez les artistes indépendants, il arrive que le prix se justifie aussi sur un tirage fait « maison », que l’artiste aura donc fait lui-même sans passer par un professionnel. Ainsi, vous payez les matériaux et notamment la résine qui s’avère être un matériau noble, surtout lorsqu’elle est de qualité.

Le packaging aussi, est inclus dans le prix. Les recherches autours du design de ce dernier, de la fabrication des boites et des coussins de protection.

Vous payez aussi, dans certains cas les fullsets : composés de wig de qualité, d’yeux en verre voir parfois en uréthane et même le makeup.

Oui, mais comment expliquer la différence avec une Pullip par exemple, elle aussi vendue en fullset ?

Bonne question, qui mérite réponse ! Comme évoqué plus haut tout d’abord, la résine est un matériau noble et cher, contrairement au vinyl dont est composée une Pullip.

De plus, une BJD est systématiquement créée de A à Z, donnant un large choix aux collectionneurs, il y en a pour tous les goûts ! Les Pullips sont créées à base du même « moule », seuls leurs makeups et leurs outfits varient en fonction des modèles. Le temps passé à créer une Pullip et celui passé à créer une BJD n’est donc pas le même.

***

Statistiques de l’enquête

Vous le savez, Dolls Review a mené une enquête par le biais d’un formulaire anonyme, du 06 novembre 2017 jusqu’au 17 novembre 2017. Nous avons obtenu un total de 118 participations.

Par ce biais, nous avons recueilli des témoignages et des avis divergeants, dont certains vous sont proposés ci-dessous. Mais avant cela, Dolls Review a décidé de partager avec ses lecteurs les statistiques de cette enquête.

Sur 118 personnes, vous étiez 43,6% à avoir entre 20 et 30 ans et 61,9% à être dans la communauté Dollienne depuis plus de 5 ans.

 

Sur l’ensemble des 118 participants, vous êtes 100% à savoir ce qu’est le recast et 54,2% à connaitre la différence entre les Droits Moraux et le Droit Patrimonial.

 

À la question « Dans le cas de l’affluence du recast sur le long terme, quelles pourraient être les conséquences, selon-vous ? », nous avons obtenu de nombreuses réponses dont les 10 suivantes, extraites des 118 résultats

 

Et enfin, vous êtes 92,4% à vouloir connaitre vos droits et vos devoirs tout en étant sensibilisé sur le sujet du recast

***

Témoignages

D’un point de vue témoignages certains nous ont demandés les raisons qui pouvaient pousser un pro-recast à pratiquer ainsi. Outre l’aspect financier, nous avons sélectionné deux témoignages impliquants d’autres raisons :

• « J’aime le recast. Tout simplement parce que certaines compagnies ont oublié ce qu’est le contact client. Les recasteurs pas. »

• « Pour moi le recast permet d’avoir un moule dans la couleur souhaitée et surtout éviter la qualité merdique de certaines compagnies. »

Nous avons aussi reçu des témoignages qui ont du mal à se positionner, dont notamment :

• « Je ne suis ni pro ni anti-recast. J’ai les deux chez moi. Ce qu’il faut savoir par contre, c’est qu’il existe de très bon recasters. Ils ne font pas tous des trucs pourris comme certains peuvent le dire. J’ai eu entre les mains des copies excellentes en terme de qualité et de finition, bien meilleures même que les légales. »

Et des témoignages bien arrêtés tels que :

• « Donc, moi je suis absolument contre le recast dans le sens où ça tue les petites créatrices qui ont déjà du mal à s’en sortir….Si on veut une poupée d’artiste, dans ce cas, on s’organise, on met des sous de côté, on l’attends, quoi… Le recast, c’est le Mac-Do de la Doll… »

• « Outre le fait que les pro-recast mettent bien souvent leur santé en jeu en prenant le risque de posséder de la résine de mauvaise qualité (mais ça, c’est leur problème), il est évident que d’ici quelques années la production des poupées de collection telles que les BJD sera moindre, les nouveaux moules beaucoup moins nombreux à voir le jour, et un dégoût évident de la part des artistes qui se verront en plus, obligés d’augmenter leurs prix pour pouvoir continuer à en vivre (pour les plus entêtés), quand aux autres ils préféreront fermer boutique. »

Du côté des artistes, nos emails étant restés quasiment tous sans réponses nous avons effectués quelques recherches afin de vous partager quelques avis et témoignages, issus du site Den of Angels.

• « J’ai peur d’être recasté un jour, c’est toujours présent dans mon esprit. Je dois donc penser à protéger mes créations tout le temps. Au final, le recast c’est pour moi plus de stress et plus de dépenses. » — Depth Dolls

• « En tant que créateur de poupées, je sais que ce sont nos pires ennemis.

Permettez-moi de parler de la conception, de la sculpture de poupées, du concept de construction d’un personnage que nous avons créé à l’origine. C’est un processus très long qui peut prendre des mois de dur labeur.

Alors que la copie n’a besoin que d’un jour pour fabriquer des moules en silicone et de 15 minutes pour lancer une poupée.

Si les contrefacteurs continuent à faire cela, l’art BJD lui-même aura disparu. Imaginez qu’un jour les BJD ne soient plus une forme d’art mais juste une masse de jouets.

L’âme, la passion et les œuvres d’artistes méritent d’être appréciées. Combattre les contrefacteurs est la meilleure façon de soutenir les artistes. » — Dreamhigh Studio

Lillycat nous fait partager son sentiment en tant qu’artiste à travers une interview dédiée à Dolls Review, dans laquelle elle évoque le point de vue largement partagé avec les professionnels du domaine au sujet du recast :

• « Le plus dur c’est le sentiment d’impuissance face au vol de son travail, car même si je dépose mes modèles, que ma marque est également déposée, lancer une action juridique à l’étranger coûte bien trop cher pour un artiste indépendant. Et les recasteurs le savent parfaitement. […] J’avoue aujourd’hui être vraiment fatiguée et un peu désabusée, j’aime toujours autant sculpter et créer de nouveaux personnages, mais cette évolution du secteur et l’ampleur prise aujourd’hui par le recast dans notre communauté ne me donne effectivement pas envie de continuer » — Lillycat

Pour lutter contre la copie de leurs œuvres, certains artistes et certaines compagnies n’hésitent pas à fidéliser les collectionneurs qui dénoncent les contrefacteurs en leur proposant des bons de réductions valables sur l’ensemble de leur site web. C’est notamment une pratique connue chez Lati Doll.

Iplehouse a décidé de dédier une notice en 2013, afin d’informer ses clients sur la refonte de certaines de leurs poupées.

***

Nous clôturons cet article en vous remerciant de votre lecture, en espérant aussi qu’il aura permis à chacun de prendre connaissance des éléments à connaître au sujet de la contrefaçon des poupées de collection. Cette review sera potentiellement amenée à évoluer, avec un apport de nouvelles informations, de photos d’illustration, de potentiels témoignages…

L’équipe Dolls Review répond avec plaisir à vos interrogations par commentaire, n’hésitez pas !

Have fun,
Dolls Review

La dernière mise à jour de cet article date du 14/05/2018.

35 Commentaires

  1. 15 janvier 2018 / 21 h 12 min

    Je crois que nous étions nombreux à l’attendre, ce bel article. Il est clair, précis, concis, et toutes les facettes du sujet y sont abordées, il est très intéressant et enrichissant. Merci beaucoup à toute l’équipe !

    • Charlotte
      15 janvier 2018 / 21 h 16 min

      Merci beaucoup pour ton soutien Sylvie. 😉

  2. 17 janvier 2018 / 11 h 40 min

    Bonjour, je suis la fondateur de « Pro bjd Artists day ». merci beaucoup de l’avoir nommè et de ce bel article. Il est clair, précis et super utile, nous voulons le publier dans notre group, avec votre permission:: https://www.facebook.com/groups/1752561691655951/?ref=bookmarks
    juste une clarification: Pro bjd Artists day Il n’a pas de date fixe, mais c’est toujours le deuxième dimanche du mois 🙂

    • Charlotte
      18 janvier 2018 / 14 h 39 min

      Bonjour saskha, merci pour votre commentaire. C’est noté pour la précision, nous allons corriger cela ! Avec plaisir pour poster notre article dans votre groupe, merci beaucoup. 🙂

  3. 29 avril 2018 / 15 h 26 min

    Merci beaucoup pour cet article clair et bien renseigné. Je vais le partager!

  4. Tissya
    11 mai 2018 / 15 h 48 min

    C’est un vrai BONHEUR d’avoir enfin accès à une source fiable et explicative, même s’il y aurait encore beaucoup à dire. Espérons que ce fléau cesse dans les plus brefs délais…

  5. KawaiiKazumi
    11 mai 2018 / 16 h 03 min

    Merci de ces renseignements!!!!!!! Moi qui était complètement perdue dans tout ça. Désormais je regarderai bien mieux avant d’acheter!!

  6. Meekie
    11 mai 2018 / 22 h 13 min

    Effectivement, beaucoup de discussions BJD recast et contrefaçons en ce moment … J’en ai ras la casquette, vivement que les LEGIT gagnent !!!

  7. Lolo
    12 mai 2018 / 22 h 24 min

    Jaimerai que les recast soient toute supprimées… Je suis si triste je commence seulement dans les BJD jai eu ma premiere il y a un mois et la quand je vois ça ça me decourage. Merci pour ce superbe article jespere que certains arreterons avec ça et les gens ne comprenne pas que cest de la contrefaçon pure et dure. cest vraiment triste et enervant. VIVE LES VRAIES BJD il faut bruler les fausses!!!

  8. Marie
    13 mai 2018 / 1 h 05 min

    Merci pour cet article qui m’a clairement fait comprendre les choses et à quel point les BJD recast sont gravement atteintes, il faut que cela cesse dès maintenant ! Il faut militer et ne rien laisser, faire disparaître ces illégales contrefaçon …

  9. 14 mai 2018 / 10 h 24 min

    Il faut vraiment faire quelque chose contre cette grave épidémie de recast et de pro-recast surtout ! C’est la mort de beaucoup d’artistes, au bout du compte, si nous laissons faire ces truands. Que la force soit avec le legit !

  10. Seito
    14 mai 2018 / 10 h 37 min

    Super article! 🙂

  11. 14 mai 2018 / 10 h 54 min

    Bel article qui j’espère éclairera enfin la lanterne des plus obtus et permettra une vraie prise de conscience.
    Mina

  12. Catfish Princess Dolls
    14 mai 2018 / 11 h 15 min

    Merci pour ce gros travail détaillé !

  13. Nuts
    14 mai 2018 / 11 h 21 min

    Très bonne idée de faire un article sur le recast. Il faut sensibiliser la communauté à ce sujet.

  14. 14 mai 2018 / 11 h 28 min

    Un article très clair ! Bravo ! j’espère que ça va faire réfléchir !

  15. Luka
    14 mai 2018 / 11 h 33 min

    Article complet. Bravo ! Je vais faire ce que je peux pour le partager un max 🙂 J’informais déjà mes connaissances et ceux que je sais être nouveaux dans le domaine des risques du recast (comme ma maman ^^) mais maintenant j’aurais autre chose a montrer 🙂

    Merci 🙂

  16. Loutron
    14 mai 2018 / 11 h 58 min

    Un super article, complet et très important ! Surtout en ce moment..

  17. 14 mai 2018 / 12 h 04 min

    Merci pour cet article, ensemble on va y arriver!!!!
    Il faut protéger nos artistes!

  18. Gilthonniel
    14 mai 2018 / 12 h 23 min

    Merci pour cet article très pédagogique ! J’espère qu’il aidera à guider les nouveaux venus dans le monde des BJD qui sont probablement perdus dans tout ça. J’espère aussi que les acheteurs de recast prendront conscience que la contrefaçon TUE les créateurs pendant que les voleurs s’enrichissent.

  19. Apo Nind
    14 mai 2018 / 12 h 44 min

    Super article ! Espérons qu’il éveillera les mentalités concernant le poison qu’est le recast !

  20. Rukiya Shalidora
    14 mai 2018 / 13 h 31 min

    Super article a partager sans hesitation ! Merci pour votre travail <3

  21. ChibiMiyu
    14 mai 2018 / 13 h 36 min

    Merci et bravo pour cet article! Vous avez tout mon soutiens!!

  22. Martin
    14 mai 2018 / 14 h 08 min

    Un article très clair et fort riche !
    Peut être une petite mise à jour avec les récents événements ou au moins la double appelation « recast/ contrefaçon  » ?

  23. 14 mai 2018 / 14 h 42 min

    Etant créatrice de poupée moi aussi je vous remercie infiniment de lutter contre le recast et de soutenir notre travail qui demande beaucoup de temps, de courage pour continuer et d’amour pour ce que l’on fait

  24. 14 mai 2018 / 14 h 46 min

    Un bel article, clair et bien fait ! Le recast tue des vrais créateurs qui mettent, dans la naissance de leur projet, leur amour et leur passion, leur temps et leur énergie ! Il faut soutenir tout les petits comme les grands créateurs et bannir à jamais (utopique ?) le recast !!

  25. Sendell
    14 mai 2018 / 15 h 45 min

    Merci pour cet article !

  26. Lysdoll
    14 mai 2018 / 16 h 47 min

    Merci pour cet Article! Tout mon soutient pour les artistes !

  27. Lilka
    14 mai 2018 / 17 h 40 min

    Je comprend beaucoup mieux l’impact qu’à le recast sur les BJD à présent… C’est honteux! Merci pour les informations !

  28. Sunstar
    14 mai 2018 / 19 h 25 min

    Le recast est un fléau pour la communautée et mets en périls nos artistes préférées. Merci pour cet article, j’espère de tout cœur qu’il insistera les indécis à ne pas se tourner vers ce mode de consommation égoïste et pervers

  29. 14 mai 2018 / 21 h 01 min

    Merci pour cet article très complet et très important. J’espère de tout cœur qu’il orientera les nouveaux venus dans ce hobby. Il faut continuer la lutte 🙂

  30. Asuka
    15 mai 2018 / 4 h 49 min

    Merci pour cet article! Je vais le partager.

  31. Valere
    15 mai 2018 / 10 h 27 min

    Je suis à 100% pro artistes et anti recast
    J’ai une très belle collection de bjd que je me suis constitué en 10 ans et je suis fier de pouvoir l’exposer et la partager car elle est à 100% legit.

  32. Eno-thecat
    15 mai 2018 / 22 h 19 min

    Merci, c’est un super article qui permet de bien comprendre ce qu’est le recast et le problème qu’il pose !
    Courage aux créateurs, les recasteurs ne doivent pas vous empêcher de faire ce que vous aimez, la richesse de vos idées, votre savoir et votre amour que vous donnez à vos créations sera plus fort que leur bêtise. <3

  33. Mandanya
    15 mai 2018 / 22 h 59 min

    Bel article merci pour toutes ses informations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *