Fuego Fatuo, distributeur officiel de folklore fantastique

Fuego Fatuo, distributeur officiel de folklore fantastique

 

 

Salutations chers lecteurs !

Nous sommes ravies de vous retrouver ce jour pour un article d’une autre dimension. Si jusqu’à présent nous avions abordé les Pullips et BJD à travers nos articles précédents, nous vous proposons aujourd’hui une review sur un créateur de talent qui donne vie à des artdolls. Cet article n’est pas des moindres, puisque c’est à travers lui que nous signons aujourd’hui officiellement la catégorie « Artistes étrangers » !

Vous l’aurez peut être reconnu grâce aux premières photos, notre review se porte sur Fuego Fatuo. Ce sculpteur espagnol nommé Àlvaro met en œuvre ses talents afin de donner vie à toutes sortes de créatures féériques et mythologiques.

 

Bonjour Fuego Fatuo ! Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions.

Pourquoi « Fuego Fatuo » comme nom d’artiste ? Depuis combien de temps créés-tu des artdolls ?
Fuego Fatuo : C’est presque accidentel comme choix, en fait. Quand j’étais au lycée, même avant que je commence à sculpter, nous avons eu à créer un blog et j’ai décidé de l’appeler Fuego Fatuo, ce qui signifie « feu follet ». Je ne suis pas très doué pour choisir des noms, donc quand j’ai commencé à sculpter, j’ai recyclé ce blog pour en faire un nouveau avec mon travail (qui d’ailleurs n’était qu’un passe-temps au début) et j’ai gardé le nom.

De toutes façons, j’ai toujours aimé les feux follets, vu qu’ils sont des êtres surnaturels relevant d’un vrai processus naturel en même temps, ce qui est un aspect que j’aime mettre dans mon travail : donner vie à quelque chose qui est par essence surnaturel, mythologique ou magique.

J’ai commencé à sculpter comme un passe-temps fin 2009. Il me semble que j’ai commencé à vendre quelques unes de mes créations en 2011 et j’en ai fait un travail à temps plein depuis bientôt trois ans maintenant, depuis 2015.

Ta ménagerie est composée de créatures très variées. Tu as notamment donné vie à une Kappa. Tu nous parles un peu de la légende qui enveloppe cette créature mythologique ? Qu’est-ce qui t’as motivé à lui donner vie ?
Fuego Fatuo : Les Kappas sont des créatures mythiques japonaises. Ils vivent dans les rivières et les lacs et peuvent s’avérer très dangereux pour les humains. Toutefois, il est assez facile de les battre si vous savez comment le faire. Ils sont dangereux mais très polis. Si jamais vous rencontriez un Kappa, vous devriez le saluer bien bas (du style « révérence avec un chapeau »), ce qui fera qu’il vous saluera en retour et par ce fait renverser toute l’eau qui lui sort du dessus de la tête et l’affaiblir, car c’est l’eau qu’il récupère dans le sommet de son crâne qui lui donne sa force.

J’ai toujours beaucoup aimé la mythologie Japonaise, et les Kappas font partie de mes créatures préférées. Je voulais essayer de faire des créatures aquatiques avec du silicone de platine pour qu’elles puissent être étanches à l’eau, et je pensais que le Kappa pouvait être un bon choix. Une de mes inspirations principales pour lui fut Kuu (Coo en Français), le personnage principal du dessin animé japonais « Kappa no Ku to Natsuyasumi » (« Un été avec Coo »).

Combien de temps est nécessaire à la création complète d’une artdoll ? Quelles sont les différentes étapes du processus ?
Fuego Fatuo : Je réalise différentes créatures en travaillant avec différentes techniques. Certaines peuvent être réalisées en quelques heures, d’autres demandent des semaines pour être terminées. Honnêtement, je ne sais pas combien de temps cela me prend pour faire une créature car je travaille souvent plusieurs morceaux en même temps pour optimiser la production, donc, calculer le temps passé sur chaque créature est pratiquement impossible.

Les différentes étapes du processus varient également en fonction de la techniques utilisée. Par exemple, pour une de mes sculptures « partiellement posables », les étapes seraient : d’abord le modelage dans de la Plastiline professionnelle des parties « dures » comme la tête, les pattes, les cornes, les ailes, les oreilles, etc…Puis faire les moules en silicone, les tirages en résine, le ponçage, la peinture, faire un patron de corps en tissu, couper les morceaux, les coudre, fabriquer un squelette articulé, monter toutes les parties ensemble et rembourrer.

Y’a t-il des artistes dans la communauté doll qui t’inspirent ? Ou des artistes dont tu aimes particulièrement le travail ?
Fuego Fatuo : Quand j’ai commencé à travailler pour mon plaisir, il m’est arrivé de chercher l’inspiration auprès d’autres artistes, mais quand j’ai trouvé mon propre style, j’ai arrêté de chercher l’inspiration chez les autres. Je suis souvent plus inspiré par les livres sur la mythologie, les jeux de rôles « fantasy », les jeux vidéos et les ébauches d’artistes (pour les jeux vidéos) ainsi que les films plus que par la communauté dollienne. Toutefois, ce sont les travaux de deux sculpteurs, Wendy et Toby Froud, qui m’ont motivé pour faire ma première sculpture et je leur en suis très reconnaissant, vu que cette activité de sculpture et de création est maintenant un travail à temps plein et représente une grosse partie de ma vie.

Tu as participé au LDOLL en 2016. Envisages-tu dans un futur proche de participer à d’autres conventions du même genre en France ?
Fuego Fatuo : Pour l’instant, je n’ai pas envisagé de participer, mais j’adorerai visiter plus de convention françaises dans le futur. J’aime beaucoup la façon dont la communauté française reçoit et réagit à mon travail, les gens ont été vraiment très gentils pendant le Ldoll en 2014 et 2016, donc oui ! J’aimerai beaucoup revenir dans le futur ! ^_^

QUESTION BONUS ;
Tu nous donnes une petite info exclusive pour nos lecteurs, au sujet d’une prochaine création ?
Fuego Fatuo : Eh bien, c’est une information top-secrète et j’espère que personne ne lira cela avant le 2 décembre, mais ces derniers jours je travaille sur un prototype de Kelpie (genre de cheval-sirène) que j’espère pouvoir montrer pour la première fois pendant ma présentation lors du Barcelona Pottercon 2017 (2 et 3 décembre 2017). J’espère juste pouvoir le terminer à temps! Haha.

***

Merci infiniment Àlvaro d’avoir répondu à nos questions !

Un merci tout particulier à Koumori, pour avoir travaillé sur la traduction de l’interview avec brio. Nous espérons que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à nous le faire savoir dans un petit commentaire.

Have fun,
DollsReview

Galerie photos de Fuego Fatuo

1 Commentaire

  1. Kennocha
    21 novembre 2017 / 22 h 01 min

    Super article, merci de sortir un peu des sentiers battus. Très inspirant, un homme en plus au top!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *